La gamme de verre à vin est large, si large en fait que l’orientation lors de l’achat de verre à vin est assez difficile. Bien sûr, les vins blancs sont bus dans des verres plus petits que les rouges, mais dans quelle mesure la forme et la taille sont-elles décisives, et doit-on vraiment se contenter de ces deux types de verres ?

Le bon verre à vin

La règle de base pour acheter les bons verres à vin est en fait assez simple : plus un vin rouge est fort et peut-être jeune, mieux il se porte dans un grand verre à grand volume. Pour les vins plus légers et plus aromatiques, une “panse” épaisse apporte plus de contact avec l’oxygène et donne au vin une impression plus intense. Cela s’applique également aux vins blancs, sauf qu’ici, les verres sont globalement un peu plus petits. Et avec les vins mousseux, il faut aussi noter que le verre a également une influence sur le “comportement” de l’acide carbonique. Mais le bon choix du verre est aussi une question d’expérience. Vous pouvez faire votre achat de vin primeur sur Chateau Internet, pour  être totalement satisfait.

 

Combien de types de verre devrait-il y avoir en réalité ?

Mon expérience personnelle est qu’un verre a effectivement une forte influence sur le vin, mais je ne pense pas que les différences soient suffisamment importantes pour mettre dix types de verres différents dans ma vitrine à cause de cela. Pour moi, le chiffre “magique” est donc de cinq. Avec une sélection de deux types de verres à vin rouge et à vin blanc – pour les vins plus légers et plus forts – ainsi qu’un verre à vin mousseux, il est déjà possible de traiter le sujet de manière sophistiquée.

Cinq types de verres à vin pour toutes les occasions

Verre Bordeaux pour les vins rouges puissants et aux tanins accentués. Le volume volumineux donne au vin la liberté nécessaire pour se déployer. La forme reprend les caractéristiques typiques d’un grand vin avec une large surface et une haute cheminée. Un verre à Bordeaux convient aux vins des régions

Verre à vin de Bourgogne pour les vins rouges aromatiques et fruités. Et même les vins blancs forts comme le Chardonnay vieilli en barrique ou les vieux Rieslings vieillis en bois se sentent à l’aise dans ce verre ventru.

Verre à chardonnay pour le vin blanc fort. Grâce à la largeur imposante et au gobelet effilé, les arômes peuvent se développer richement. Le “point bas” caractéristique au fond du verre et la grande surface de vin qui en résulte modèrent une température trop fraîche dans le vin et permettent aux notes boisées fortes du vin de s’adoucir. Les vins blancs apparaissent doux et ronds dans ce verre.

Verre à vin Riesling pour les vins blancs légers et aromatiques. Le verre à Riesling a un pied élégant et lisse. La forme, qui se referme légèrement au milieu, favorise une saveur persistante en intégrant soigneusement l’acidité, tout en manipulant avec précaution les arômes subtils. L’épaisseur fine de la paroi et la forme concave du verre, qui préservent particulièrement bien les arômes transportés par l’oxygène et l’alcool, y contribuent également.

Verre à vin de champagne. La base plate et large et la forme haute du gobelet, qui rappelle une cheminée et s’amincit de plus en plus vers le sommet, sont frappantes. La large ouverture donne beaucoup de place à l’acide carbonique pour se développer. Les arômes sont portés par le gaz carbonique et se développent sans être perturbés et de manière stimulante.